Faye Blackwood

ACSPC

Aujourd’hui, comme par le passé, Faye contribue de façon importante à l’entraînement des athlètes ayant une déficience. Faye a commencé à travailler avec un petit groupe d’athlètes ayant la paralysie cérébrale, au milieu des années 1980, au Variety Village. Elle apportait avec elle son expérience en tant que membre de l’Équipe nationale d’athlétisme du Canada et ses acquis scolaires. Quelle que soit la déficience, toutes les techniques d’entraînement dans le domaine de l’athlétisme étaient bonnes pour aider ses athlètes à maximiser leurs performances. La façon dont Faye aborde son rôle d’entraîneure, notamment par l’essai constant de nouvelles choses, témoigne de sa conviction que la déficience ne doit empêcher quiconque d’exceller dans le sport qu’il ou elle a choisi.

De 1992 à 2000, Faye a travaillé, d’une façon ou d’une autre, avec chaque coureur PC au Canada. Faye a aussi été choisie pour faire partie du personnel d’entraînement de nombreuses équipes para-mondiales et paralympiques et, à ce titre, était responsable non seulement des athlètes PC, mais aussi des athlètes de course et de saut ayant d’autres déficiences : ceux et celles qui étaient amputés ou déficients intellectuels. Elle avait la confiance de chacun.

Faye a changé d’emploi au milieu des années 1990 pour occuper le poste de coordonnatrice de l’athlétisme paralympique au Canada. À ce titre elle a fourni ses services à chaque athlète paralympique national au pays. Récemment, elle s’est jointe au Ministry of Sport Promotions, en Ontario, où elle est appelée à consulter de nombreuses organisations  sportives provinciales. Faye poursuit son travail d’entraîneure, toujours auprès d’athlètes ayant une déficience. Faye n’a pas réalisé elle-même l’ampleur de son investissement.

retour au Temple de la renommée