Henri Giordano

Henri Giordano

En 1983, suite à une présentation de Lou Legeault (Ontario) à l’Assemblée générale annuelle de l’Association canadienne de paralysie cérébrale, Henri voit l’occasion rêvée d’enclencher le processus de mise en place d’une association canadienne de sports pour les personnes ayant la paralysie cérébral. Quelques semaines plus tard, il se rend en Ontario pour assister aux Jeux provinciaux. Deux ans plus tard, il se rend à Windsor avec une délégation québécoise qui participe aux Jeux en salle de Windsor,  Le premier conseil d’administration de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC) est formé et Henri en devient le premier président.

Même sans lui, il y aurait peut-être eu un jour ou l’autre la création d’un organisme comme l’ACSPC. Mais, sans sa combativité et sa détermination face à ses détracteurs, plusieurs d’entre nous ne seraient pas là et n’auraient pas entendu parler du sport pour personnes ayant la paralysie cérébrale. Au mieux, nous en serions probablement à nos premiers balbutiements. Aux dires de Terrie Moore: « Il a été un joueur clé dans notre association ayant fait partie du premier conseil d’administration. Étant lui-même handicapé, il saisissait l’importance d’avoir un organisme comme l’ACSPC et a travaillé sans relâche pour bâtir une base solide… Je crois qu’il doit maintenant sourire en voyant le travail accompli auprès de nos athlètes. »

retour au Temple de la renommée